Actualités

15867732762116jpg_news_thumb
15867732542779jpg_news_list

À la une

#restezchez vous #cultivezvous

13 avril 2020

Ce fragment de mausolée trouvé dans le Vaucluse a été légué avec d'autres collections par Marc Deydier à la Fondation Calvet d'Avignon en 1919. Il est exposé au musée Lapidaire.

Marc Deydier était notaire à Cucuron (Vaucluse), paléontologue et archéologues il a écrit de nombreuses notes déposées par la Fondation Calvet à la bibliothèque Ceccano. En 1892, il acquiert quatre blocs de molasse coquillière trouvés à 8 m du lit du torrent du Loup à la suite des fortes inondations de 1886, près de Cabrières-d'Aigues, au pied du Luberon.

Il s'agit d'une partie d'un important monument érigé sur un promontoire proche d'une voie passante, en mémoire d'un riche propriétaire dont la "Villa" devait être aux alentours.

La partie principale de ces bas- reliefs séculaires montre une navigation fluviale par halage "à col d'homme", scène de cette période très peu représentée. En haut une rangée de sept amphores gauloises à fond plat, dont trois recouvertes d'un tressage d'osier. En dessous, deux haleurs (le troisième manque en avant où il tenait le bout de la corde supérieure que l'on aperçoit) tirent en s'appuyant sur un bâton un bateau à fond rond, munis d'un mât court. Le pilote avec sa rame gouvernail se trouve derrière deux tonneaux cerclés à la façon gauloise.

Sur deux autres blocs, plus petits et non jointifs se trouve une scène de transport terrestre. Une mule avec ses harnais tire une charrette qui n'apparaît pas, conduite par un cocher dont on distingue, seulement, le bout de la lanière de son fouet. Un homme barbu marche devant avec un bâton et son manteau sur l'épaule. Enfin, sur le dernier bloc deux amphores sont empilées.

Bernard Gamel-Cazalis.

https://www.facebook.com/esprit.calvet