Actualités

15880596227372jpg_news_list

À la une

#restezchez vous #cultivezvous

28 avril 2020

Ce tableau de 1860 a été donné en 1947 à la Fondation Calvet d'Avignon par le collectionneur Joseph Rignault. Il est exposé au musée Calvet.

Edouard Manet (1832-1883), formé à l'art académique a été influencé par les maîtres espagnols Velasquez et Goya. Rejeté par les critiques artistiques en 1863 pour "Le déjeuner sur l'herbe" et en 1865 pour "Olympia", soutenu par Baudelaire, Zola, Mallarmé dont il fera les portraits, il préfère la nouveauté :"Je peins ce que je vois et non ce qu'il plaît aux autres de voir". Il inspire ses amis impressionnistes Monet, Renoir, Cézanne, Degas dont il se rapproche pour les scènes en plein air, mais parfois s'oppose.

L'arme favorite de sa révolution picturale, "sa pierre de touche du métier de peintre" est celle des natures mortes : couleurs éclatantes, scénographies prodigieuses, souci du réel, simplicité des sujets, parfois éléments d'un tableau parfois compositions spécifiques.

Pour le tableau présenté, dessus de porte de son atelier à Paris : dans un panier d’osier, sur une chemise blanche, une guitare et sa bandoulière rouge vif, un chapeau noir jeté dessus. Les tâches de couleur des objets remplacent leurs fonctions symboliques, prémices de l'art moderne. Selon lui :"Un peintre peut tout dire avec des fruits, des fleurs ou des nuages seulement".

Manet disparaît à 51 ans,24 ans plus tard "Olympia" si décriée, objet de scandale entre au musée du Louvre. C'est le début d'une reconnaissance internationale méritée.

Bernard Gamel-Cazalis

 

 www.musee.calvet.org

www.facebook.com/Esprit.calvet