Actualités

16098347129041jpg_news_list

Actualités

#cultivezvous

5 janvier 2021

Ce tableau réalisé vers 1520 d'après le triptyque de Jérôme Bosch a été acquis en 1836 par la Fondation Calvet d'Avignon. Il est exposé au Musée Calvet.
Jheronimus Van Aken (d'Aix-la-chapelle) dit Jérôme Bosch (De Bois-le-duc aux Pays-Bas) est né vers 1450. Il meurt de la peste en 1516. Peintre de la pieuse et illustre « Confrérie de Notre-Dame », ce primitif flamand réalise autour de 1500 un triptyque de « l' Epiphanie ». Cette adoration des Mages, conservée au Musée du Prado a été copiée et diffusée par les marchands d'art d'Anvers.
Le tableau d'Avignon représente seulement le panneau central où, avec un réalisme du quotidien de l'époque, figurent les Mages évoqués dans l'évangile selon Saint Matthieu. Devenus Rois un peu plus tard, Gaspard, Melchior et Balthazar offrent à l'Enfant Jésus l'or, l'encens et la myrrhe, c'est-à-dire la royauté, la divinité et l'humanité.
Sur le toit de la grange, deux paysans épient la scène avec des observateurs d'Hérode, cachés à l'intérieur.
En arrière-plan, des scènes de batailles et la ville de Jérusalem avec un moulin à vent, symbole utilisé fréquemment dans l'œuvre de Bosch.
Ce thème et cette iconographie seront ensuite repris : Pieter Brueghel l'ancien, Botticelli, Vinci ou Giotto avec sa représentation d'une comète à la place de l'étoile.
 
Bernard Gamel-Cazalis. 
suivez-nous sur facebook ou instagram : Fondation Calvet