Actualités

16300584121303png_news_list

Actualités

LA TIARE PAPALE

27 août 2021

La tiare papale est formée par trois couronnes qui symbolisent avec des différences selon les périodes le triple pouvoir du Pape : Père, Roi et Prince, Recteur du monde et Vicaire du Christ. C’est une haute coiffe qui se termine en forme d’ogive. Dans l’aspect a changé au cours du temps. 

 

En 1768, Louis XV avait décidé d’annexer l’enclave pontificale en raison d’un différent avec le Pape Clément XIII au sujet de la compagnie de Jésus.

Dans cette peinture de Philippe Sauvan, la Ville d’Avignon, avec sa coiffe en forme de beffroi municipal, rend en 1774 après la fin de ce conflit, les clés à l’Église Catholique. Celle-ci porte la tiare et est assise sur le trône. La figure papale tend un rameau d’olivier qui symbolise la paix. Le marquis de Rochechouart qui représente le roi Louis XV et la France est appuyée sur un bouclier fleurdelisé. Au-dessus, dans un médaillon, le Pape Clément XIV qui avait accepté en 1773 de supprimer l’ordre des jésuites, entouré pour deux figures allégoriques qui sonnent de la trompe en signe de triomphe.

Cette peinture a différents détails comme la colombe située derrière le Saint Siège, qui symbolise l’esprit saint, ou l’homme qui est penché derrières les colonnes, curieux de la scène.

Philippe Sauvan (Arles, 1697 – Avignon, 1792) fils d’un peintre et doreur commence son apprentissage dans l’atelier de Pierre Parrocel avec qui il est peut-être allé à Rome en 1717. Il reste à Avignon jusqu’à son décès à 96 ans et devenu célèbre fit de nombreux tableaux pour les convents et les églises. Il réalise des œuvres qui sont exposées au Musée Calvet et de nombreux portraits, dont vers 1765, celui d’Esprit Calvet, créateur de la Fondation Calvet d’Avignon.