/sites/default/files/images_oeuvres/2024-02/59_0.jpg

Allégorie du Nouveau Monde

Jean-Jacques LAGRENÉE

1781

En 1781, Jean-Jacques Lagrenée, qui venait de devenir professeur à  l'Académie, exposa au Salon un tableau allégorique que le livret décrit ainsi : 
« Mercure, représentant le Commerce, répand, sous les auspices de Louis XVI, l'abondance sur le Royaume ; deux branches d'olivier et de laurier, placées près du Buste du Roi, marquent qu'il fait également fleurir le Commerce, pendant la paix et pendant la guerre ; dans le lointain on aperçoit des Vaisseaux Marchands escortés par un Vaisseau de guerre. Ce Tableau, de 5 pieds 4 pouces de haut, sur 3 pieds 8 pouces de large, est destiné pour la Salle d'Assemblée du Corps des Drapiers-Merciers ».

Ce ne peut pas être le tableau d'Avignon mais l'analogie des deux oeuvres est évidente. La peinture du musée Calvet ne peut pas être réputée une esquisse ou une première pensée pour celle du Salon : elle est trop grande et a tous les caractères d'une œuvre achevée. 
Ce pourrait être une première version qui aurait été refusée par les drapiers-merciers. 

Le nouveau professeur se livre dans ce tableau à un exercice d'anatomie de haute école. Mercure est représenté jeune, comme le veut la tradition. Il est nu, sauf une draperie enroulée sur ses reins dont le bleu fait valoir la belle couleur de la peau réchauffée par le soleil. La pose est une démonstration de contrapposto qui pourrait venir du David de Michel-Ange. Le volume des muscles et le jeu des articulations sont rendus avec une justesse impeccable, sans rien de dur ou de forcé. 

La partie inférieure du corps a été réutilisée par l'artiste dans une Prédication de saint Jean-Baptiste exposée au Salon de 1783 et conservée au musée de Grenoble. 

Le paysage qui se déploie à l'arrière-plan, sans représenter rien de précis, a une coloration exotique qui a valu à la peinture le titre d'Allégorie du Nou- veau monde.

Célia Alégret et Marie-Pierre Aufrère ont rapproché cette composition du mouvement d'intérêt pour  les Amériques qui est l'une des caractéristiques des dernières années de l'Ancien régime. 

Présentation de l'œuvre

Artiste
Jean-Jacques LAGRENÉE
Date

1781

Siècle
XVIIIe siècle

Caractéristiques

Matières

H : 1.57 ; L : 1.09

Données spécifiques

Numéro d'inventaire

23621

Musée d'accueil
Musée Calvet
Provenance

Don Marcel Puech à La Fondation Calvet 

Bibliographie et expositions

Bibliographie

La peinture française du XVIème au XVIIIème siècle 
Par Georges Brunel, édition Silvana Editoriale, Milano, 2015.

À découvrir aussi

.

Armes de Jacques III Stuart

Anonyme
.

Apparition de la Religion à une sainte

Joseph-François PARROCEL
.

L'Hiver

Pierre II, dit le Chevalier MIGNARD
.

Portrait de Louis Berthon des Balbes de Crillon, duc de Mahón

Anonyme