/sites/default/files/images_oeuvres/2023-03/4167e43.jpg

Jeune femme portant la main à sa chevelure

Milieu du IVe siècle av. J.-C.

Stèles funéraires grecques anépigraphe d'une jeune femme

Subsistent la tête et une partie du buste d’une jeune femme, en très haut relief, presque en ronde bosse. Manquent le couronnement et la partie inférieure de la plaque. A gauche, une jeune femme, coiffée d’un cécryphale (une sorte de résille entourant la chevelure nouée en chignon), parée d’une boucle d’oreille ronde, vêtue d’un chiton (tunique très fine) à manches agrafées par des petits boutons et d’un péplos (vêtement de laine lourde et épaisse) retenu sur les épaules par des boucles rondes, porte la main à sa chevelure. De l’autre main, la jeune femme vérifiait sans doute l’ordonnance de sa coiffure dans un miroir. Ce motif, exceptionnel, n’est attesté que sur un autre document, une stèle découverte récemment à Rhamnonte (Attique).

Présentation de l'œuvre

Région
Attique
Date

Milieu du IVe siècle av. J.-C.

Siècle
IVe siècle av. JC

Caractéristiques

Matières

Stèle funéraire anépigraphe fragmentaire

H : 43 cm ; L : 36 cm ; ép. : 18 cm

Données spécifiques

Numéro d'inventaire

E43

Musée d'accueil
Musée Lapidaire
Provenance

Acquis en 1841 par la Fondation Calvet

À découvrir aussi

.

Stèle du chasseur

Seconde moitié du IVe siècle av. J.-C.
.

Stèle anépigraphe fragmentaire

Epoque hellénistique
.

Stèle funéraire anépigraphe (sans inscription)

Epoque hellénistique, IIe-Ier siècles av. J.-C.
.

Stèle funéraire anépigraphe d'une jeune fille (fragment)

Premier quart du IVe siècle av. J.-C.