/sites/default/files/images_oeuvres/2023-05/bara5.png
/sites/default/files/images_oeuvres/2023-03/91584631.jpg
/sites/default/files/images_oeuvres/2023-05/bara2.png
/sites/default/files/images_oeuvres/2023-04/mort-bara3.png

La Mort de Joseph Bara

Jacques-Louis DAVID

(1794)

Peint à la suite d’une décision de la Convention, le 28 décembre 1793, et laissé inachevé, le tableau resta dans l’atelier parisien de David, et ceci même après l’exil du peintre à Bruxelles. Vendu aux enchères en 1826, il entra dans la collection du comte de Pourtalès, fameux collectionneur qui le céda ensuite à Horace Vernet, petit-fils de Joseph. C’est la toile la plus importante donnée à la Fondation Calvet, conservée au musée Calvet.Le jeune Bara servait dans l’armée républicaine qui combattait en Vendée. Le 7 décembre 1793, il est tué, dans des circonstances mal définies. Robespierre, dès le 28 décembre, donne la version officielle de l’épisode, qui en fait un martyr de la Révolution : « Il n’est pas possible de choisir un plus bel exemple, un plus parfait modèle pour exciter dans les jeunes cœurs l’amour de la gloire, de la Patrie et de la vertu ». David, élu depuis 1792 à la Convention, décide aussitôt de mettre son talent au service de la République. Seules les circonstances politiques devaient l’empêcher de mener sa géniale création jusqu’à son terme.

Présentation de l'œuvre

Artiste
Jacques-Louis DAVID
Date

(1794)

Siècle
XVIIIe siècle

Caractéristiques

Matières

Huile sur toile

Données spécifiques

Numéro d'inventaire

846.3.1

Musée d'accueil
Musée Calvet
Provenance

Donation Horace Vernet à la Fondation Calvet en 1846.

À découvrir aussi

.

Christ bénissant

XIVe siècle
.

Nature morte-Guitare et Chapeau

Edouard MANET
.

Portrait de jeune fille

Henri-Pierre DANLOUX
Environ 1785
.

Portrait de sa fille

Adolphe BARNOIN