/sites/default/files/images_oeuvres/2023-03/7159967982.jpg

Paysage avec montagnes rocheuses et fleuve

Lodewijk TOEPUT

Le dessin, qui figurait comme une œuvre de Roeland Savery a été attribué chez Christie's à Joos de Momper (22 décembre 1994). Cette dernière attribution s'explique probablement par le sujet, le caractère pittoresque du dessin et le coup de pinceau libre et délicat. L’impression d'ensemble et la technique du dessin au pinceau présentent certainement une parenté avec Joos de Momper qui, comme ses dessins en témoignent, fut en étroit contact avec Lodewijk Toeput. Ce dernier influença fortement le style de dessin de l'artiste plus jeune (Gerszi, 1993, 1995). Par conséquent, les dessins des deux artistes sont souvent très proches, surtout aux débuts de la période italienne de Momper. Néanmoins, des caractéristiques personnelles permettent de délimiter les deux œuvres. Par exemple, dans les dessins de Momper, les lignes de fragmentation des roches sont tracées plus nettement, c'est pourquoi l’impression dominante est graphique et décorative à la fois (Gerszi, 1994, fig. 11 et 12). Dans les représentations de sujets équivalents de Toeput, l'impression d'ensemble est plus pittoresque, même lorsqu’il s'agit de dessins faits en grande partie à la plume. Les détails ne sont pas accentués individuellement à cause de l'arabesque des lignes irrégulières comme, par

exemple, dans le cas de la Montagne rocheuse avec maisons d'Edimbourg (Andrews, 1985, n D 1275, fig. 585). Sur les feuilles de Toeput, la présence d'un système de ponctuation sur divers motifs (Gerszi, 1992, fig. 8, 18), que l'on observe ici également, a presque valeur de signature. Dans le détail de la ville, la représentation des maisons avec des lignes irrégulières dénote plutôt la main de Toeput, tout comme le lavis qui déborde souvent des contours.

L’identification est rendue plus difficile par le fait qu'il s'agit d'une composition archaïsante, faite d'après un prototype plus ancien, ce qui, dans une certaine mesure, conditionne aussi la manière de dessiner de l'artiste. Cette composition chargée, représentant une série de montagnes rocheuses, rappelle la peinture de paysage des Pays-Bas et les œuvres de Herri met de Bles, Lucas Gassel et Matthys Cock. On peut voir de même ces éperons rocheux couronnés d'un château, quoique sous une forme simplifiée, dans les tableaux de Lucas van Valcken- borch. La série des trois montagnes de forme fantastique évoque surtout les paysages des tableaux de Herri met de Bles (Gibson, 1989, n°S 2.39, 2.47, 2.48, 2.50). Cet archaïsme ne concerne pas seulement les motifs représentés mais aussi la composition en diagonale de la rive du fleuve. Il est probable que Toeput, auteur de diverses copies d'après, entre autres, les compositions de Joris Hoetnagel, entre autres, a dessiné d'après un modèle plus ancien.

 

On ne peut toutefois pas exclure qu'il ait utilisé librement des motifs et un schéma de composition empruntés à des œuvres différentes. Le premier plan avec les buissons caractéristiques si souvent représentés dans ses œuvres est de sa propre invention. L'attribution à Toeput est encore renforcée par l'inscription au verso du montage qui 

renseigne sur la provenance de l'œuvre. 

 

T.G.

Présentation de l'œuvre

Artiste
Lodewijk TOEPUT
Siècle
XVIe siècle

Caractéristiques

Matières

Traces de pierre noire, plume, encre brune, lavis brun, lavis gris, lavis rougeâtre, papier beige

H.203 L.284

Données spécifiques

Numéro d'inventaire

996-7-982

Musée d'accueil
Musée Calvet
Provenance

Donation Marcel PUECH à la Fondation CALVET

Bibliographie et expositions

Bibliographie

Dessins de la Donation Marcel Puech par Philippe MALGOUYRES - Paparo Edizioni

À découvrir aussi

.

Décor de théâtre, salle de réception avec décor à l'antique

XVIIIe siècle
.

Chanteuse ou Manon Voici le Soleil

Henri de TOULOUSE-LAUTREC
XIXe siècle
.

Décor de théâtre, salle de réception décorée d'armoiries

XVIIIe siècle
.

La chemise écossaise

Edouard VUILLARD
(vers 1930)