/sites/default/files/images_oeuvres/2023-03/890836424.jpg

Portrait de Pierre Parrocel

Nicolas de LARGILLIERRE

Sur la biographie de Pierre Parrocel, (voir ici p. 152 La peinture française du XVIème au XVIIIème siècle Par Georges Brunel, édition Silvana Editoriale, Milano, 2015). Ce tableau qui a longtemps passé pour étre un autoportrait a été à Largillierre par Georges de Lastic.

La véritable attribution était conservée par le catalogue manuscrit de la collection d'Etienne Antoine Parrocel qui en signale un autre exemplaire chez M. Poncet à Avignon ; ce serait, selon ce catalogue l'original du portrait de Pierre Parrocel par Largillierre.

La peinture pourrait avoir été exécutée lors du séjour que fit Parrocel à Paris en 1730, pour son agrément à l'Académie royale, ou plus vraisemblablement en 1732, au moment du mariage de Pierre Ignace. 

Le peintre est représenté dans toute l'importance que lui confère sa réussite sociale. L'habit de velours marron, dont les épaules sont couvertes par la poudre blanche de la perruque, le gilet brodé et les dentelles du jabot montrent le modèle dans la posture d'un bourgeois opulent. 

Il n'a pas pour autant renié son art. Une Annonciation est posée derrière lui sur un chevalet ; une planchette supporte de petits moulages de sculpture. Surtout, il tient à la main un porte-crayon garni d'un côté d'une craie et de l'autre d une sanguine. Exhibé à l'avant du tableau, cet instrument rappelle que le dessin est la base des autres arts et leur confère la dignité intellectuelle qui élève l'artiste au dessus de l'artisan.

Présentation de l'œuvre

Artiste
Nicolas de LARGILLIERRE
Siècle
XVIIIe siècle

Caractéristiques

Matières

Huile sur toile

H : 0.92 ; L : 0.75

Données spécifiques

Numéro d'inventaire

836.42.4

Musée d'accueil
Musée Calvet
Provenance

Don en 1836 à la Fondation Calvet

Bibliographie et expositions

Bibliographie

La peinture française du XVIème au XVIIIème siècle 
Par Georges Brunel, édition Silvana Editoriale, Milano, 2015.

À découvrir aussi

.

Portrait de Joseph-François-Xavier de Seytres, marquis de Caumont

Jean VALADE
1749
.

Double portrait en Zéphyre et Flore

Anonyme
vers 1700
.

Vue d’un village

Chaïm SOUTINE
.

Salomon et la reine de Saba

Giovanni Battista CRESPI dit CERANO