/sites/default/files/images_oeuvres/2024-02/103_1.jpg

Deux enfants caressant un agneau

Pierre, Ier Mignard

Dans les anciens catalogues, ce tableau est intitulé Deux enfants caressant un agneau et donné sans réserve à Pierre 1er Mignard. C'est l'attribution qu'il portait déjà chez Jérôme Sauvan, dont le catalogue manuscrit le décrit avec un touchant accent familial : « Portrait de famille, deux jeunes et charmants enfants, frère et soeur selon toute apparence. La petite fille a sa poitrine découverte et le frère couverte d'un petit gilet croisé ». 

On peut contester l'interprétation de certains détails. La prétendue petite fille porte un vêtement retenu sur l'épaule gauche qui semble fait de peau de bête et évoque la tunique de saint Jean-Baptiste. Le frère au « petit gilet croisé » se trouve dans une position manifestement inférieure. Qu'il s'agisse d'un portrait de famille ne fait guère de doute. Que l'on ait voulu, au travers de la représentation de ces deux enfants, faire allusion au Christ et à son cousin n'est pas impossible, mais il faut alors admettre que c'est l'enfant de droite qui assume le rôle de Jean-Baptiste. 

A l'appui de cette interprétation on notera le geste par lequel cet enfant désigne l'animal caressé par l'autre, comme s'il disait : Ecce agnus Dei
La composition est très habile : elle place la tête de l'agneau au croisement des deux axes de l'ellipse et enveloppe les figures dans un entrecroisement de regards et de gestes qui se balancent harmonieusement. 
La peinture est empreinte d'un sentiment doucereux qui émane de la chair potelée des enfants, de l'innocence voulue de leurs grands yeux et d'un soupçon d'affectation dans les attitudes. 

Présentation de l'œuvre

Artiste
Pierre, Ier Mignard
Siècle
XVIIe siècle

Caractéristiques

Matières

huile sur toile

Ovale H : 61 l :74,5

Données spécifiques

Numéro d'inventaire

827.5.13

Musée d'accueil
Musée Calvet
Provenance

Achat de la Fondation Calvet en 1827 collection Sauvan

Date entrée

Bibliographie et expositions

Bibliographie

La peinture française du XVIème au XVIIIème siècle 
Par Georges Brunel, édition Silvana Editoriale, Milano, 2015.

À découvrir aussi

.

Faux médaillon avec le profil d'un moine

François Simon PÉRILLON
1790
.

Paysage entre l'Espérance et la Virginité

Nicolas MIGNARD
.

Le viol de Lucrèce

Charles François HUTIN
entre 1750 et 1760
.

L’Eglise de Moret et le vieux marché

Alfred SISLEY