/sites/default/files/images_oeuvres/2023-10/dsc2458.jpg

Epitaphe du sévir augustal cavaillonnais Aulus vercius Secondus et de son patron

Trouvée en 1867, au quartier des Arcoules, probablement lors des travaux de construction de la voie ferrée Paris-Lyon-Marseille. Stèle funéraire dont la partie gauche est manquante. Le champ épigraphique s’inscrit dans un fronton triangulaire mouluré. A droite, queue d’aronde. Le texte, qui est porté sur le couronnement d’un monument de grande dimension, se superposait peut être à une niche où figuraient les défunts. D’après J. Gascou et J. Guyon : « En raison de l’absence d’invocation aux Dieux Mânes, l’inscription ne peut pas être postérieure au Ier siècle. La sobre élégance des lettres, les petits O dans patrono (ligne 2) suggère même qu’elle a été gravée à l’époque julio-claudienne. » 
Ces auteurs lisent :A(ulo) Vercio[I]uncundo, patrono,[A(ulus) V]ercius Lausus, IIIIIIvir. Aug(ustalis), . sibi . et . suisf(ecit).
« A Aulus Vercius Jucundus, son patron, Aulus Vercius Lausus, sévir augustal, a fait construire (ce monument) pour lui-même et pour les siens. »

Présentation de l'œuvre

Lieu de fouille

Nécropole des Arcoules, Cavaillon

Année de fouille

1867

Datation de la découverte

Ier s. ap. J.-C.

Lieu

Cavaillon

Siècle
Ier siècle ap J-C

Caractéristiques

Matières

calcaire froid crétacé

Hauteur : 68 cm ; largeur : 115 cm ; épaisseur : 38 cm
Hauteurs des lignes L1 : 7 cm ; L2 : 6 cm ; L3 : 4.5 cm à 5.5 cm ; L4 :5 à 5.5 cm ; L5 : 4 cm

Inscriptions

« A Aulus Vercius Jucundus, son patron, Aulus Vercius Lausus, sévir augustal, a fait construire (ce monument) pour lui-même et pour les siens. »

Données spécifiques

Numéro d'inventaire

Inv. 85.D45.1.1 

Musée d'accueil
Musée Archéologique de l’Hôtel Dieu
Provenance

Don Anziano, 1867 - Fondation Calvet, Avignon, inv.F65E

Bibliographie et expositions

Bibliographie

Aux origines de Cavaillon archéologie d'une ville antique de Cavaillon
Conservation des musées et du patrimoine. Contributions de Vaucluse, Service d'archéologie. Musées et patrimoine de Cavaillon
 

À découvrir aussi

.

Fragment d'inscription dédiée par les Cavaillonais à l'empereur Macrin et à son fils Diaduménien

.

Epitaphe gallo-grecque

.

Inscription mentionnant le cursus de Lucius Julius, quattuorvir

.

Autel votif