/sites/default/files/images_oeuvres/2024-02/217-827517-marine-tempete-j-vernet.jpg

Marine, tempête

Joseph VERNET

Si l'on en croit le catalogue manuscrit du docteur Sauvan, cette Marine aurait été particulièrement admirée par le célèbre expert Jean-Baptiste Pierre Le Brun : En s'adressant à un de ses amis de Paris, il lui dit : « Considérez bien cette marine et vous y trouverez une composition faite avec un génie sublime. Elle n'est point de la grandeur de celle que possède M. Boudin, cafetier, mais si on me donnait un choix à faire de l'une d'elles, je n'hésiterais point à préférer celle de M. Sauvan », 

Il semble malheureusement que le collectionneur ait enjolivé ses souvenirs car Le Brun est mort en 1815 et à cette date le tableau catalogué ici au n° 215 n'était pas encore propriété de Boudin. Une grande partie de l'oeuvre de Joseph Vernet est faite de scènes de tempêtes et de naufrages. Elles apparaissent autour de 1750 et il en a peint jusqu'à la fin de sa vie. Ses modèles sont évidemment à chercher chez les peintres du Nord. Les spécialistes hollandais de ce genre sont nombreux au XVIIème siècle : Ludolf Backhuysen (1631-1708), Jacob Adriaensz Bellevois (1621-1675), Jan Dubbels (fin xVI - début xviur siècle), Allaert van Everdingen (1621-1675), Bonaventura Peeters Ir (1614-1652), Adam Willaerts(1577-1668) et on pourrait en citer bien d'autres.

Les collections romaines du temps de Vernet étaient assez riches en oeuvres de ces artistes pour qu' il ait eu tout loisir de les étudier. Mais il pouvait trouver d'autres exemples encore. 
Le Gênois Francesco Maria Borzone (1625-1679), souvent a peint des tempêtes maritimes, dont certaines ont été gravées par Coelemans et ont dû être connues de Vernet. C'est en revanche ce dernier qui a fondé la tradition des tempêtes dans la peinture française du XVIIIe et du XIXe siècle comme on le voit avec Jacques Philippe de Loutherbourg (1740-1812), Jean Pillement (voir ici p. 184) ou Jean-Baptiste Terce (1737-1790).

L'authenticité du petit tableau de Jérôme Sauvan n'a jamais été mise en doute. Sans qu'il atteigne la qualité des très grands Vernet, il est peint d'une touche ferme et vibrante, avec de belles variations dans les effets. Il n'est pas daté mais il semble évident qu'on doit le situer dans les années 1770. 
On y trouve les mêmes contrastes entre des ombres très fortes et des trouées de lumière tombant sur la crête des vagues que dans la Tempête de la National Gallery de Londres, datée de 1773.

Présentation de l'œuvre

Artiste
Joseph VERNET
Siècle
XVIIIe siècle

Caractéristiques

Matières

H : 0.47 L : 0.64

Données spécifiques

Numéro d'inventaire

827.5.17

Musée d'accueil
Musée Calvet
Provenance

Collection Sauvan - Achat de la Fondation Calvet en 1827

Bibliographie et expositions

Bibliographie

La peinture française du XVIème au XVIIIème siècle 
Par Georges Brunel, édition Silvana Editoriale, Milano, 2015.

À découvrir aussi

.

Vue panoramique d'Avignon

Robert BONNART
1700
.

Le Christ enfant

Claude MELLAN
.

Courses de chevaux barbes à Rome. Scène du carnaval

Antoine-Charles-Horace, dit Carle VERNET
.

Esquisse du plafond de la chapelle des grands carmes d'Aix-en-Provence

Jean-Baptiste DANIEL