/sites/default/files/images_oeuvres/2023-03/8758284.jpg

Saint Bruno en prière dans le désert

Nicolas MIGNARD

1638

La plupart des ouvrages de Nicolas Mignard (1606-1668) arrivés jusqu'à nous sont des tableaux d'église comme le tableau « Saint Bruno » et des décorations d'hôtels ou de palais. Ce sont des portraits qui attirèrent l'attention de Louis XIV lors de son séjour à Avignon, en mars l660, et qui valurent au peintre d'être appelé à Paris.

 

Saint Bruno est isolé au premier plan dans une grotte rocheuse dont les percées découvrent des montagnes escarpées et solitaires barrées par un tronc d'arbre presque entièrement dépouillé de son feuillage ; les robes blanches de quelques chartreux qui vaquent dans cette campagne sauvage ponctuent l'arrière-plan. Pour décrire les plis épais de l'habit du saint, le peintre joue d'une matière souple et onctueuse. 

L’illumination divine qui s'empare du religieux est seulement rendue sensible par le regard qui monte vers le ciel et les mains qui s'abandonnent. Le chien lui-même avec son museau intelligemment levé vers le saint paraît décontenancé par la force d'une présence invisible faisant irruption dans le monde naturel. La beauté du tableau de Mignard est de montrer sans emphase un homme arraché à la vie ordinaire par une illumination tout intérieure. 

L'ordre des chartreux remonte au XIème siècle. Son fondateur, Bruno (vers 1030-1101), né à Cologne mais éduqué en France et devenu chanoine de Reims, s'était retiré avec six compagnons dans les montagnes qui entourent Grenoble, y avait fondé une maison qui existe toujours, la Grande Chartreuse. Ces religieux, caractérisés par leur robe et leur cuculle, ou scapulaire, blancs étaient voués au travail et au silence. Appelé à Rome au bout de quelques années par le pape Urbain II comme conseiller, il refusa et se retira au fond de la Calabre où il mourut. Il fut béatifié en 1514 et canonisé en 1623. 

D'après Georges Brunel

Présentation de l'œuvre

Artiste
Nicolas MIGNARD
Date

1638

Siècle
XVIIe siècle

Caractéristiques

Matières

Huile sur toile

H : 2.20 L : 1.445

Données spécifiques

Numéro d'inventaire

828.4

Musée d'accueil
Musée Calvet
Provenance

Achat de la Fondation Calvet à M. de Pontmartin le 13 décembre 1828

Date entrée

Bibliographie et expositions

Bibliographie

La peinture française du XVIème au XVIIIème siècle 
Par Georges Brunel, édition Silvana Editoriale, Milano, 2015.

 

À découvrir aussi

.

Esther et Assuérus

Giovanni Battista CRESPI dit CERANO
.

Monsieur de Montpezat sur son lit de mort

Jean COUSTON
1789
.

Apollon et Marsyas

Pierre II, dit le Chevalier MIGNARD
vers 1680
.

Pietà

Vincenzo CAMUCCINI