Actualités

16178910986545jpg_news_list

Actualités

#restezchez vous #cultivezvous

8 avril 2021

Ce très rare meuble de collection, peint vers 1620, a été donné en 1986 par Marcel Puech à la Fondation Calvet d'Avignon. Il est exposé au Musée Calvet.
Frans Franken le Jeune (1581-1642), originaire d'Anvers dans les Pays-Bas espagnols, est le plus célèbre des treize artistes de sa famille. Comme pour ses autres œuvres exposées au Louvre, au Prado et à Los Angeles, sa technique raffinée et méticuleuse ainsi que l'utilisation de glacis colorés donnent de l'ampleur et un côté scintillant aux vêtements de ses personnages.
Destiné à éblouir les visiteurs du cabinet de curiosités d'un riche collectionneur du XVIIème siècle, ce meuble à secrets en ébène avec des bronzes dorés contenait des artificialia (objets créés par l'homme : médailles, armes, petites sculptures) et des naturalia (matériaux issus des trois règnes de la nature : minéral, animal, végétal).
Les douze panneaux sont ornés selon deux passages du livre du prophète Daniel
(Ancien Testament, ch 14, 1-42).
Daniel cherche à convaincre Cyrus roi de Babylone que l'idole du dieu Baal qu'il adore n'est pas le bon. Le seul Dieu est le sien qui a fait le ciel et la terre. Mais il doit aussi tuer le Dragon vénéré par les babyloniens. Jeté dans la fosse aux lions, il est épargné par les fauves et Cyrus reconnaît enfin le Dieu sauveur de Daniel.
Par ces scènes symboliques, ce collectionneur est amené à comprendre que sa passion pour les faux dieux, représentés par ses collections est illusoire. Le véritable pouvoir reste ainsi celui donné aux hommes de foi grâce à leur détachement.

Bernard Gamel-Cazalis.

 

pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux : @fondationCalvet